Prise de Savannah

Page d’aide sur l’homonymie

Pour le siège de Savannah en 1779, voir Siège de Savannah.

Prise de Savannah
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait du lieutenant-colonel Archibald Campbell par George Romney, vers 1792.
Informations générales
Date
Lieu Savannah, Géorgie
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-UnisDrapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Commandants
Robert HoweArchibald Campbell
Forces en présence
850 soldats et miliciens
4 pièces d'artillerie[1]
3 100 soldats et miliciens
nombre de pièces d'artillerie inconnu[1]
Pertes
83 tués
11 blessés
453 prisonniers[2]
7 tués
17 blessés[2]

Guerre d'indépendance des États-Unis

Coordonnées 32° 03′ 03″ nord, 81° 06′ 14″ ouest
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
Prise de Savannah
Prise de Savannah
Géolocalisation sur la carte : Géorgie
(Voir situation sur carte : Géorgie)
Prise de Savannah
Prise de Savannah

modifier Consultez la documentation du modèle

La prise de Savannah, parfois désignée sous le nom de première bataille de Savannah (en raison d'un siège en 1779), est une bataille de la guerre d'indépendance des États-Unis qui opposa le une milice locale de Patriots américains et des unités de l'Armée continentale contrôlant la ville à une force d'invasion britannique sous le commandement du lieutenant-colonel Archibald Campbell. Il s'agit du premier mouvement de la stratégie britannique dans le Sud visant à reprendre le contrôle des provinces rebelles du Sud en appelant au fort sentiment loyaliste supposé y être présent.

Le général Henry Clinton, commandant-en-chef des forces britanniques basées à New York, envoie Campbell et une force de 3 100 hommes de New York pour capturer Savannah et débuter le processus visant à faire revenir la Géorgie sous contrôle britannique. Il doit être soutenu par des troupes sous le commandement du brigadier-général Augustine Prévost qui doivent remonter de Saint Augustine en Floride orientale. Après avoir débarqué près de Savannah le , Campbell évalue les défenses américaines, qui sont relativement faibles, et décide d'attaquer sans attendre Prévost. Profitant d'un appui local, il réussit à flanquer les positions américaines à l'extérieur de la ville, capture une grande partie de l'armée du major-général Robert Howe, et pousse les forces restantes à se retirer en Caroline du Sud.

Notes et références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Capture of Savannah » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b Wilson 2005, p. 79.
  2. a et b Wilson 2005, p. 80.

Annexes

Bibliographie

  • (en) Edward Cashin, The king's ranger : Thomas Brown and the American Revolution on the southern frontier, New York, Fordham University Press, , 360 p. (ISBN 978-0-8232-1907-0, OCLC 246304277, lire en ligne)
  • (en) Kenneth Coleman et al., A History of Georgia, Athens, University of Georgia Press, , 461 p. (ISBN 978-0-8203-1269-9, OCLC 21975722, lire en ligne)
  • (en) Dan L. Morrill, Southern Campaigns of the American Revolution, Baltimore, Nautical & Aviation Publ. Comp. of America, , 227 p. (ISBN 978-1-877853-21-0, OCLC 231619453)
  • (en) Jim Piecuch, Three peoples, one king : loyalists, Indians, and slaves in the revolutionary South, 1775-1782, Columbia, University of South Carolina Press, , 439 p. (ISBN 978-1-57003-737-5, OCLC 185031351, lire en ligne)
  • (en) David K. Wilson, The Southern Strategy : Britain's Conquest of South Carolina and Georgia, 1775–1780, Columbia, University of South Carolina Press, , 341 p. (ISBN 978-1-57003-573-9, OCLC 232001108)
  • icône décorative Portail de la révolution américaine
  • icône décorative Portail des forces armées des États-Unis
  • icône décorative Portail du Royaume-Uni
  • icône décorative Portail de la Géorgie
  • icône décorative Portail des années 1770