Soukhoï S-70 Okhotnik-B

Soukhoï S-70 Okhotnik-B
Vue de l'avion.
Le premier prototype du S-70 en 2020.

Constructeur Soukhoï
Rôle Drone de combat
Premier vol
Mise en service (prévu)
Nombre construits 2
Dérivé de Mikoyan-Gourevitch Skat
Équipage
0
Motorisation
Moteur Saturn AL-31F
Nombre 1
Type Turboréacteur à double flux
Puissance unitaire 123 kN
Dimensions
Envergure 19 m
Longueur 14 m
Masses
À vide 10 000 à 20 000 kg
Maximale 25 000 kg
Performances
Vitesse maximale 1 000 km/h
Rayon d'action 6 000 km
modifier Consultez la documentation du modèle

Le Soukhoï S-70 Okhotnik-B (en russe : С-70 Охотник, « chasseur »[1],[2]) est un drone de combat lourd furtif russe de sixième génération développé par Soukhoï et MiG[3]. Il se base sur le projet de drone Mikoyan-Gourevitch Skat[4] et reprend certaines technologies développées pour le chasseur Soukhoï Su-57[5],[6].

Développement

Le projet ayant donné naissance à l’Okhotnik remonte à 2011, avec la sélection par le ministère russe de la Défense de Soukhoï pour assurer la direction d’un programme de drone lourd de reconnaissance et d’attaque[3],[7]. Ce nouveau drone est développé conjointement par Mikoyan-Gourevitch et Soukhoï, sur la base des données issues du programme MiG Skat[4]. Les travaux sont réalisés à Novossibirsk par la NAPO, filiale de Soukhoï. Le drone est qualifié de « véhicule aérien sans pilote de sixième génération »[7].

Une première maquette destinée aux essais au sol est réalisée en 2014[7]. Le prototype du drone est révélé au public pour la première fois en , ce qui fait connaître sa configuration en aile volante.

En novembre 2018, le S-70 réalise sur la piste de l’usine NAPO une première série de tests de roulage en mode entièrement autonome, comprenant des tests de prise de vitesse et d’arrêt, lors desquels il a atteint une vitesse maximale de 200 km/h[8],[9].

Le , le troisième prototype fonctionnel du Su-57 (n° 053) est repéré portant une nouvelle peinture de camouflage, ainsi qu’un marquage figurant la silhouette d’un Okhotnik, et un autre marquage sur la queue figurant un drone volant en formation avec un Su-57, les deux étant reliés par un éclair, symbole de connexion électronique et de partage de données[10]. Selon des responsables russes, ce Su-57 sert de laboratoire volant pour l’avionique de l’Okhotnik[6]. Le , le premier prototype apte au vol du S-70 est aperçu lorsqu’il est remorqué hors de l’usine NAPO[11].

Fin mai 2019, l’Okhotnik effectue une nouvelle série de tests, au cours desquels il effectue de brefs envols de quelques mètres au-dessus d’une piste de l’usine NAPO[12].

Le premier vol du S-70 Okhotnik-B a lieu le . Le drone évolue pendant environ 20 minutes à une altitude de 600 mètres au-dessus du centre d’essais en vol Chkalov à Akhtubinsk, dont il effectue plusieurs fois le tour[13]. Le ministère de la Défense publie une vidéo de ce premier vol le 7 août[14],[15].

Le , le ministère de la Défense publie une nouvelle vidéo, présentant le premier vol du S-70 Okhotnik aux côtés du Su-57. D’après celle-ci, le drone aurait fonctionné de manière autonome, et volé pendant plus de 30 minutes en interagissant avec le Su-57, en testant les possibilités d’extension de la portée du radar du chasseur dans le cadre d’emploi de missiles à longue portée tirés hors de portée de la défense aérienne ennemie[16].

Conception

Aspects techniques

La conception du S-70 Okhotnik-B se base sur le principe de l’aile volante, auquel elle ajoute l’emploi de matériaux composites et de matériaux absorbant les ondes radar, ce qui permet d’assurer la furtivité du drone[17].

Son poids s’élève à environ 20 tonnes, pour une envergure d’environ 14 mètres. La propulsion est assurée par un unique turboréacteur Saturn AL-31F, qui peut être soit la version utilisée sur le Soukhoï Su-27, soit la version AL-41F installée sur les Su-35S et Su-57[18]. Si la tuyère du premier prototype est de type conventionnel, ce qui s’oppose à sa furtivité[19], de futures améliorations incluant une tuyère et une entrée d’air améliorées sont envisagées, et figurent sur la maquette présentée lors du salon international aérospatial de Moscou 2019[20]. De fait, un nouveau prototype du S-70, effectivement équipé d’une nouvelle entrée d’air dorsale et d’une tuyère redessinée de sorte à accroître la furtivité contre les détecteurs aussi bien radar qu’infrarouge, effectue ses premiers roulages à Novossibirsk début décembre 2021[21].

La vitesse maximale du drone est estimée proche de 1 000 km/h, ses armements étant intégralement transportés en soute[7].

Missions

Pour les analystes de défense occidentaux, l’Okhotnik apparaît d’abord comme un drône destiné à des missions d’attaque au sol, conçu pour remplir le rôle de « loyal wingman » auprès du Su-57[18], de façon similaire au Kratos XQ-58A Valkyrie, ou d’effecteur déporté permettant d’assurer des missions de bombardement en profondeur sans mettre en danger la vie d’un pilote, comme le Dassault nEUROn ; des types de missions qui correspondent à la doctrine d’emploi des drones dans les armées de l’OTAN. Cette capacité est illustrée en par l’annonce d’essais de largage de bombes non-guidées, confirmant la capacité de l’appareil d’anéantir des cibles au sol dotées d’une mobilité limitée[22].

Toutefois, l’annonce faite en par l’état-major général des forces armées de la fédération de Russie que le S-70 serait amené à remplacer le MiG-29 au sein de la VVS, puis l’annonce le par l’agence RIA Novosti[23] du succès d’une série d’essais ayant vu le drone abattre des cibles à l’aide de missiles air-air — la décision d’abattre celle-ci étant prise par le pilote du Su-57 — laisse entendre que la doctrine d’emploi russe pourrait être différente. Dans cette optique, le S-70 Okhotnik apparaît plutôt comme un chasseur léger non-piloté que comme un drone au sens occidental du terme. Sa doctrine d’emploi pourrait être de permettre d’assurer la supériorité aérienne aux forces aériennes russes, en l’envoyant détruire des cibles à forte valeur ajoutée telles que les avions de détection et de commandement ou les ravitailleurs ennemis. Il pourrait également être employé pour des missions d’interception, attaquant les appareils ennemis avant qu’ils ne s’approchent de la zone à défendre, sans engager d’appareil piloté à portée de l’ennemi. Par ailleurs, ses importantes capacités d’emport d’armement, de près de deux tonnes en soutes internes, pourraient également lui permettre d’emporter des armes hypersoniques, comme des versions réduites du Kh-47 Kinjal ou 3M22 Tsirkon en cours de développement, ce qui lui donnerait la possibilité d‘effectuer des missions stratégiques. Fin 2020, le S-70 Okhotnik-B apparaît donc comme un projet beaucoup plus polyvalent que les drones de combat occidentaux[24],[25].

Voir aussi

Aéronefs comparables

Références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sukhoi S-70 Okhotnik-B » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Russian combat UAV Sukhoi S-70 Okhotnik made first flight », sur Army Recognition,
  2. (en) « Sukhoi S-70 Okhotnik-B » [archive du ], sur globalsecurity.org (consulté le )
  3. a et b (ru) « Новые детали НИР "Охотник-Б" и проекта беспилотного летательного аппарата С-70 » [archive du ], sur bmpd.livejournal.com,‎ (consulté le )
  4. a et b (en) « RSK MiG will work together with Sukhoi on a future unmanned combat air vehicle (UCAV), using experience gained on its Skat programme. », sur Flight Global, (consulté le )
  5. (en) « How Good Is Russia's New Sukhoi S-70 Okhotnik-B "Hunter" Stealth Drone? », sur The National Interest
  6. a et b (ru) « Источник: системы БПЛА "Охотник" испытывают на Су-57 » [archive du ], sur TASS,‎ (consulté le )
  7. a b c et d (en) « Russia’s attack drone prototype to start test flights this year - source », sur TASS, (consulté le )
  8. (ru) « Источник: тяжёлый беспилотник "Охотник" на испытаниях разогнался на полосе до 200 км/ч » [archive du ], sur TASS,‎ (consulté le )
  9. (en) « Russian Okhotnik combat drone develops speed of up to 200 km at trials » [archive du ], sur armyrecognition.com, (consulté le )
  10. (en) Tyler Rogoway et Joseph Trevithick, « Is This Russia's 'Hunter' Stealthy Flying Wing Unmanned Combat Air Vehicle? », sur The Drive (consulté le )
  11. « Фотография первого прототипа беспилотного летательного аппарата по теме "Охотник" », bmpd.livejournal.com,‎ (consulté le )
  12. (ru) « Российский стелс-беспилотник "Охотник" впервые поднялся в воздух », sur Interfax,‎ (consulté le )
  13. (en) « Russian heavy strike drone Okhotnik makes first flight », sur TASS, (consulté le )
  14. (ru) [vidéo] Минобороны России, Первый полет новейшего беспилотного летательного аппарата «Охотник» sur YouTube,
  15. « Russia Releases S-70 Okhotnik Flight Video », ainonline.com, (consulté le )
  16. « Russia's Okhotnik UAV makes first flight with Su-57 », janes.com, (consulté le )
  17. (en) « First photos published of Russia's secret Okhotnik strike drone » [archive du ], sur rbth.com, (consulté le )
  18. a et b (en) « Russia Prepares To Flight-test the Sukhoi S-70 UCAV » [archive du ], sur ainonline.com, (consulté le )
  19. (en) Joseph Trevithick et Tyler Rogoway, « Full Analysis Of The First Flight Of Russia's 'Hunter' Unmanned Combat Air Vehicle », sur The Drive (consulté le )
  20. (en) Tyler Rogoway, « Russia's Sukhoi Shows Off Stealthier Vision For Its "Hunter" Unmanned Combat Air Vehicle », sur The Drive (consulté le )
  21. « Le drone de combat russe S-70 Okhotnik-B sera plus furtif qu’anticipé », sur Méta-Défense.fr, (consulté le ).
  22. Laurent Lagneau, « Le drone de combat russe S-70 Okhotnik a largué une bombe lisse lors de ses derniers essais en vol », sur opex360.com, (consulté le ).
  23. (ru) « Эксперт рассказал, кто будет принимать решение об атаке "Охотником" », sur RIA Novosti,‎ (consulté le ).
  24. Fabrice Wolf, « Le drone de combat furtif russe S-70 Okhotnik testé avec des missiles air-air », sur Méta-Défense.fr, (consulté le ).
  25. Laurent Lagneau, « Le drone de combat russe S-70 « Okhotnik » aurait volé avec des missiles air-air », sur opex360.com, (consulté le ).
v · m
Avions produits par Soukhoï
Chasseurs / intercepteurs
Bombardiers / attaque
Reconnaissance Su-12
Entraînement
Transports
Expérimentaux
Projets annulés
v · m
Avion multirôle (chasseur-bombardier) Cocarde russe
Avion de chasse et de supériorité aérienne
Avion d'attaque au sol
Bombardier (aviation à long rayon d'action)
Avion d'entraînement
Avion de transport
Avion de patrouille maritime
Avion bombardier d'eau
Avion de reconnaissance
Avion ravitailleur
Aéronautique navale
Hélicoptères des Forces aéromobiles de l'Armée de terre
Drone
Retiré du service dans les années 2000
  • icône décorative Portail de la Russie
  • icône décorative Portail de l’aéronautique
  • icône décorative Portail de l’histoire militaire
  • icône décorative Portail de la robotique